Viledon App
Freudenberg Filtration Technologies
Entreprise

Responsabilité sociale

La responsabilité sociale du groupe Freudenberg s'inscrit pleinement dans l'exercice de ses activités. Selon ses principes directeurs, la « responsabilité » du groupe stipule que : « notre société et ses associés s'engagent ensemble à protéger l'environnement et à agir en tant qu'entreprise citoyenne responsable dans tous les pays et toutes les communautés où nous exerçons nos activités... »

Freudenberg assume sa responsabilité sociale

Freudenberg assume sa responsabilité sociale à l'intérieur et à l'extérieur de l'entreprise. Nous menons à bien de nombreux programmes d'aide et de soutien destinés à nos collaborateurs. À l'occasion du 150e anniversaire de l'entreprise, nous avons lancé le programme TANNER pour favoriser les échanges d'enfants et de petits-enfants du personnel.

De nombreuses filiales, des sites et des associés du groupe Freudenberg prennent part à des projets et des initiatives au niveau local et apportent une aide concrète dans un esprit d'entreprise citoyenne responsable. Parmi les projets remarquables pour leur soutien concret, on peut citer la construction d'un centre de formation dans l'une des régions les plus gravement touchées par le tsunami de 2004 et la reconstruction d'une école primaire dans la province chinoise du Sichuan dévastée par un séisme en 2008.

La Fondation Freudenberg soutient les enfants et les jeunes

La Fondation Freudenberg est le partenaire le plus important du groupe Freudenberg. Conformément à ses statuts, les recettes de la fondation servent à promouvoir la science et l'éducation, et renforcer la coexistence pacifique dans la société. La fondation œuvre essentiellement pour l'intégration de personnes immigrées et le bien-être des enfants et des jeunes défavorisés. Elle mise avant tout sur une meilleure formation pour qu'ils participent davantage à la vie de la société.

La Fondation Freudenberg s'implique ainsi avec le Sénat de Berlin et de nombreux autres partenaires dans le quartier berlinois de Moabit. L'initiative locale « Une kilomètre-carré de formation » améliore les possibilités de formation dans ce quartier sensible. Le quartier Moabit ouest compte près de 20 000 habitants, dont un tiers est composé d'immigrés. Des initiatives parallèles sont en cours dans d'autres villes, comme à Hoyerswerda et dans le quartier de Neckarstadt Ouest à Mannheim.

La Fondation Freudenberg favorise également l'engagement démocratique en apportant entre autres un soutien financier à la fondation Amadeu Antonio. Le portail en ligne, lancé à l'origine par la revue hebdomadaire ZEIT, joue un rôle important dans la sensibilisation de la population contre les mouvements d'extrême droite au niveau fédéral.